Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours connu la châtaigneraie du Castanet.
Je me rappelle mes arrière-grands-parents prendre soin des arbres, préparer les saisons, transformer les fruits.

Plus qu’une exploitation, je m’attache à faire vivre ces souvenirs. Les produits que je fabrique avec cœur sont donc plus que de simples confitures, farines ou châtaignons mais transmettent une Histoire, un patrimoine, des émotions. Je suis fière de pérenniser le savoir-faire issu de mon Histoire familiale et ainsi vous présenter des produits issus d’une exploitation qui se veut la plus cohérente possible : locale, éthique et biologique. Plus que de la châtaigne, nous vous proposons de contribuer à faire vivre l’Histoire des Cévennes.

Depuis 2014 nous, mon père et moi-même, travaillons sur la rénovation de la châtaigneraie où l’on peut trouver des arbres vieux de 200 ans ! Tout en prenant soin de la forêt, nous récoltons les fruits de l’arbre à pain afin de les transformer en confiture, délice, farine, marrons au naturel ou autres produits. On complément de la châtaigne, nous avons mis en place une plantation de petits fruits rouges et de pommiers avec quelques moutons pour nous aider à entretenir les terres.

Qui sommes-nous ?

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours connu la châtaigneraie du Castanet.
Je me rappelle mes arrière-grands-parents prendre soin des arbres, préparer les saisons, transformer les fruits.

Plus qu’une exploitation, je m’attache à faire vivre ces souvenirs. Les produits que je fabrique avec cœur sont donc plus que de simples confitures, farines ou châtaignons mais transmettent une Histoire, un patrimoine, des émotions. Je suis fière de pérenniser le savoir-faire issu de mon Histoire familiale et ainsi vous présenter des produits issus d’une exploitation qui se veut la plus cohérente possible : locale, éthique et biologique. Plus que de la châtaigne, nous vous proposons de contribuer à faire vivre l’Histoire des Cévennes.

Depuis 2014 nous, mon père et moi-même, travaillons sur la rénovation de la châtaigneraie où l’on peut trouver des arbres vieux de 200 ans ! Tout en prenant soin de la forêt, nous récoltons les fruits de l’arbre à pain afin de les transformer en confiture, délice, farine, marrons au naturel ou autres produits. On complément de la châtaigne, nous avons mis en place une plantation de petits fruits rouges et de pommiers avec quelques moutons pour nous aider à entretenir les terres.

La châtaigne des Cévennes

La Châtaigne est présente sur le territoire des Cévennes depuis plusieurs centaines d’années. Elle a permis de nourrir des générations, dont mes ancêtres. Mais les châtaigniers ont également permis, grâce à son bois imputrescible, de construire des meubles, de faire des clôtures, des échelles etc. Ses feuilles étaient aussi utilisées comme litière pour les animaux. Il existe beaucoup de variétés de châtaignes sur le territoire ! Tout comme les variétés de pommes.

Chez nous, nous pouvons y retrouver des Pellegrines, des Figarettes, des Dauphines et des Comballes notamment. Les anciens avaient greffes ces variétés en fonction de la période de récolte (certaines sont plus précoces que d’autres), de leur destination et de leur localisation dans la propriété (altitude, disponibilité en eau, exposition).

Les petits fruits rouges

Depuis quelques années, nous mettons en place une production de petits fruits rouges en AB : framboises, cassis, groseilles, casseilles etc. Dans les petits fruits rouges est aussi compris tout ce qui est cueillette « sauvage » sur nos arbres et arbustes : figues et mûres notamment. Nous avons pour projet de faire du cuir de fruit.

Mais qu’est-ce que c’est ? C’est une purée de fruits rouges épépinée et étalée sur une plaque afin de la déshydrater. Ce cuir de fruits est sans ajout de sucre ! Il se consomme comme un petit bonbon 100% fruits

Le travail sur l’exploitation à l’année

Hiver

Janvier

Nettoyage de la châtaigneraie et rénovation (taille, nettoyage du sol etc.)

Février

Taille des fruitiers et petits fruits rouges.
Récolte des greffons.

Printemps

Mars

Nettoyage de la châtaigneraie.

Avril

Traitements AB contre les maladies du châtaignier sur les greffes.

Mai

Greffe des châtaigniers et suivi.

Été

Juin

Préparation du bois de chauffage pour la clède.
Coupe et suppression des rejets de châtaigniers aux pieds des souches.

Juillet

Récolte et transformation des petits fruits rouges.

Août

Pose des filets de récolte.

Automne

Septembre

Pose des filets de récolte et transformation des pommes.

Octobre

Récolte et transformation des châtaignes.

Hiver

Novembre

Récolte et transformation des châtaignes.

Décembre

Pliage des filets de récolte.
Plantation des arbres et arbustes.

Et tout au long de l’année : clôtures pour les animaux, marchés et foires, tri des châtaignes pour la farine, etc.

Etre castanéïculteur, producteur de châtaignes, ce n’est pas seulement la récolte et la transformation des fruits.
C’est aussi prendre soin des arbres et de la forêt en assurant sa descendance avec la greffe des châtaigniers. Le principe est le même que la greffe d’un organe humain.

Nous prenons rejet de châtaignier et nous mettons tout en œuvre pour que la variété que l’on souhaite implanter se soude correctement. Une bonne dextérité et une grande patience sont de rigueur pour effectuer cette opération !

En raison du changement climatique, nous sommes dans l’obligation d’adapter les variétés présentes sur la propriété en fonction de l’altitude, de l’orientation de la parcelle mais aussi de la demande en eau de certaines variétés.

Les projets à venir

En cours d’installation en tant qu’agricultrice à titre principal, de nombreux projets sont en cours :

  • Accueil et vente à la ferme
  • Sentier de découverte dans la châtaigneraie avec des panneaux en bois sur le patrimoine bâti, la production de châtaignes, la faune et la flore
  • Mise en location du gîte (3 chambres) que l’on a rénové dans l’ancienne grange sur l’exploitation
  • Mise en place de petits fruits rouges supplémentaires
  • Etc.